Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Trickster

 

Tout d’abord à Laurent Marc, premier à commenter « De la complexité émerge de l’optimisme », article du 1er avril. Il semble penser que les enfants de Still, par le clavier dont je suis responsable n’ont pas bien parlé de leurs confrères.

Alors si c’est le cas et au nom des enfants de Still, je lui (leur) présente bien volontiers les excuses qu’il(s) semble(nt) en droit d’espérer.

 

Je défends ce projet avec une certaine passion, j’en conviens, parce que j’ai la chance de connaître d’une part, les ostéopathes qui en sont à l’origine, que je sais très motivés, et d’autre part, je connais également Fabien Revol, docteur en philosophie, particulièrement versé dans les sciences de la nature et suffisamment intéressé par ce thème pour cautionner ce travail de recherche. Un universitaire déjà engagé dans l’enseignement du D.U de philosophie de l’ostéopathie qui veut bien faire un pas supplémentaire sur le chemin de l’ostéopathie ça n’est pas si fréquent.

La « complexité » du sujet n’est-elle pas en soi une raison pour justifier un peu de flou même si ça ne l'excuse pas. J’imagine que la vidéo n’était pas destinée à fournir des réponses mais d’abord à susciter la curiosité et peut-être l’envie de les aider à aller plus loin, ce que 58 contributeurs à ce jour ont décidé de faire.

Plus loin pour que le vœu de cet auteur, que je n’ai pas encore lu, mais qui me semble aller dans la même direction, puisse sinon se réaliser, au moins progresser :

 

« L'ostéopathie a aujourd'hui une place à prendre dans notre société, celle d'une médecine différente, d'un regard différent sur l'individu, d'une prise de position engagée contre l'Evidence Based Medicine. L'ostéopathie a besoin d'espace et de liberté pour être vraiment ce qu'elle doit être ».[1]

 

Je ne suis sans doute pas un très bon avocat et je n’ai pas le temps de construire un dossier qui pourrait, peut-être, vous donner satisfaction. Tout comme les trois ostéopathes parties prenantes de cette aventure, je travaille et suis largement occupé au quotidien par mon cabinet et les patients qu’il accueille.

Je peux tout juste vous donner, ou vous rappeler, les 7 points par lesquels ce travail de recherche est susceptible d’apporter (ou pas ! sait-on jamais !) de la matière pour que l’ostéopathie trouve, particulièrement auprès des institutions l’espace et la liberté dont elle a encore besoin.

 

1 Le tout est plus que la somme des parties ;

2 La connaissance des propriétés des éléments est utile pour connaître la totalité du système      mais est insuffisante ;

3 Il y a des critères rigoureux qui permettent d’identifier un phénomène émergent : survenance, propriétés systémique irréductible et rétro-causalité : point de repère qui évite les écueils du mode de pensée fourre-tout.

4 Donne une place rationnelle aux phénomènes imprédictibles, contingents et singuliers notamment par l’introduction des éléments épistémologiques en provenance de l’histoire.

5 Laisse une place à la subjectivité comme acteur du réseau de causalité complexe à l’œuvre dans la relation thérapeutique.

6 Idée que l’interaction des éléments d’un système a une importance essentielle et non pas accidentelle : la relation fait partie de la définition des systèmes.

7 Le réel présent sous la main de l’ostéopathe n’est donc pas réductible à du mesurable et du quantifiable. [2]

 

                                                                                     Alain Andrieux

 

 


[1] François Cabanis, Les champs morphogéniques.

[2] Conclusion d’un exposé de Fabien Revol à l’Académie d’ostéopathie le 24 mars 2018

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jlb 08/04/2018 20:59

Alain,
Je ne suis pas convaincu par tes arguments qui n'en sont absolument pas mais qui ressemblent plus à de l'autorité : faites-moi confiance, je connais ces gens-là, etc...
Désolé ! j'aimerai bien les aider mais les points d'interrogation sont tellement nombreux et les réponses - désolé - si insignifiantes....

Emmanuel protiere 09/04/2018 13:32

N'hésitez pas à nous poser vos questions nous serions enchantés d'y répondre !
Pourquoi ne pas nous contacter via notre page Facebook ECO émergence complexité ostéopathie ?
Si vous vous posez des questions d'autres s'en pause aussi ! N'hesitez pas à partager vos idées, interrogations et point de vue.
Cordialement