Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Trickster

bandeau-t

Je suppose que tous ceux qui lisent ces lignes sont déjà au courant de la proposition de loi du 24 février courant, portant "diverses dispositions à l'ostéopathie et à la chiropraxie."
Il est sans doute prématuré pour moi de tenter d'en faire un commentaire approfondi. Néanmoins il est possible d'attirer l'attention sur ce qui se voit le mieux dans ce texte possiblement pervers. Si j'utilise ce mot avec une relative nuance, c'est pour me prémunir de la tentation de la paranoïa. Mais ladite nuance est quasi transparente. Ce que ce texte a de pervers , à mon sens, c'est qu'au travers de l'exposé des motifs, on est obligé d'approuver un certain nombre de points signalant des anomalies dans la situation actuelle.
Mais il n'en reste pas moins que le sens du mot ostéopathie dans ce texte, est comme d'habitude celui que lui donne abusivement la médecine manuelle. C'est à dire que, comme nous y sommes habitué, l'ostéopathie se réduit à un recueil de techniques de manipulation vertébrales et, très éventuellement articulaires.
Si l'on peut être d'accord avec l'essentiel de ce qui est signalé concernant les fraudes diverses, et entre autres, celles à l'assurance maladie, qui concerne principalement certains kinésithérapeutes, on ne peut accepter le paragraphe qui semble indiquer que peut porter le titre d'ostéopathe qui veut "ou presque". Il faut rappeler que cet article 75 consolidé, pour reprendre l'expression utilisée a permis de réévaluer la durée du cursus à un minimum de 3520 heures. Ce qui était, bien qu'insuffisant, une bonne chose
Ceci est prétexte pour demander l'abrogation pure et simple de l'article 75, c'est à dire de cette amélioration des décrets de 2007, tout à fait à la fin du texte dans le passage consacré au DOM.
Ceci va tout à fait dans le sens des "médiocres" que j'ai dénoncé précédemment. Cette demande est proprement scandaleuse pour des rédacteurs qui prétendent œuvrer pour la protection des patients.
En vérité je vous le dis, Il faut garder les yeux grands ouverts et ne pas considérer que tout va bien dans le meilleur des mondes.
La mort programmée de l'ostéopathie est toujours en marche. Elle a parfois un sourire qui se veut enjôleur. ATTENTION.

                                                                                                          AA    
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article