Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Trickster

Il semble que l'article "Il faut s'unir qu'ils ont dit" a entrainé un nombre record de réactions et commentaires. Il en est de sérieux, généralement positifs et déplorant une situation qui apparait somme toute assez absurde et sans doute difficile à comprendre pour un regard extérieur. Il en est de plus ou moins humoristiques, mais affichant une vraie incompréhension face à ces divisions et ne sachant plus quoi penser et il y en a de négatives dont la provenance n'est pas clairement précisée.  

Dominique Blanc, président de l'UFOF a voulu apporter son commentaire lui aussi et il nous a semblé utile qu'il soit accessible à ceux qui ne se dirigent pas au premier chef vers les commentaires de bas d'article lorsqu'il y en a.

AA

 

 

 

Bonsoir


Je viens de parcourir l’ensemble des commentaires et il me semble utile d’apporter sans me cacher sous un pseudonyme, quelques éléments importants sur ces élections RSI. 

L’UFOF soutenue par l’ensemble du GFIO fait une campagne active afin que le plus grand nombre d’ostéopathes puisse entrer au RSI avec un adversaire «privilégié » (nous n’avons pas cité une seule fois le SFDO !!) l’UNAPL.


Nous appelons l’ensemble des ostéos à voter. Où est le problème ? Où est la division ?
Nous montrons la différence entre les deux listes (15 ostéos, 10 propositions) et nous pointons du doigt les mensonges véhiculés par l’UNAPL au cours de cette campagne.

Est-ce calomnier de : 
-citer un arrêt du Conseil d’Etat annulant les nominations de l’UNAPL au CESE (Conseil Economique Social et Environnemental) et précisant que la CNPL est autant représentative que l’UNAPL
- de montrer les erreurs énormes (ignorance du dossier ou volonté moins avouable ?!!?) commises par l’UNAPL. Exemple : l’info sur 1900% d’erreur !!
- s’élever contre l’attitude quelque peu scandaleuse du Président de l’UNAPL à la CNaPL
- s’élever contre les allégations mensongères de son organisme au cours de cette campagne et de montrer que les comptes du RSI ont été validés par les Commissaires au Compte et Commission de contrôle des comptes par…… les élus UNAPL du conseil d’Administration du RSI !! (sic !!)
- s’interroger sur le professionnalisme de cette organisation qui confond caisse des commerçants et artisans (déficitaire) et caisse des Professions Libérales (bénéficiaire) pour stigmatiser la gestion de la CNPL ? 
- dénoncer le mauvais fonctionnement du FIF-PL ? Monsieur « Alloapathie » (qui semble particulièrement bien informé de ce qui se passe au sein du bureau du SFDO ignore-t-il la composition étonnante de son bureau, la gestion sujette à caution, les interrogations (pour ne pas dire plus !!) sur un ancien président de la FFMKR dans le dossier de l’ONREK (organisme de formation des kinés) ? Les problèmes soulevés par nombre d’ostéopathes ?
- préciser que l’UNAPL est plus particulièrement sous l’influence des kinés et des médecins (Le prochain président de l’UNAPL ne sera-t-il pas Michel Chassang, actuel président de la très progressiste et très humaniste CSMF, qui ne passe pas pour être un ardent défenseur des ostéopathes ?!!?).


Je laisserai chacun juger. 
Et reviendrai sur le plus important. 
La représentation de notre profession dans toutes les structures de notre société. Vous pouvez parcourir notre site pour voir ce que la CNPL nous a permis de réaliser (CAF, URSSAF, Prud’hommes, CIPAV, CNaPL, CESER (Conseil Economique Social environnemental et Régional) excusez du peu !!. Et l’UNAPL?

Le RSI sera une marche de plus si vous le voulez. Nous avons avec ces élections l’occasion de faire mieux reconnaître notre profession.
 A vous de saisir cette chance. 



Dernier point : l’Union. 
Je comprends que vous soyez nombreux à souhaiter l’union de la profession, que vous pensiez qu’elle ne pourrait que servir la profession. Je partage votre souhait. 
Et nous y avons beaucoup et longtemps travaillé. Nous y travaillons encore !

Nous avons créé pour cela le GFIO et tous ceux qui voulaient ont pu l’intégrer. La porte reste bien évidemment tout à fait ouverte à ceux qui voudraient nous rejoindre.
Une union ne peut se faire que si nous poursuivons les mêmes buts et objectifs. De toute évidence cela ne semble malheureusement plus le cas.

Une association aujourd’hui, choisit de faire campagne contre les ostéopathes, de préférer qu’il n’y ait pas de représentants ostéopathes au RSI plutôt que des représentants de l’UFOF.
Cela montre hélas (après d’autres sujets loi HPST, GFIO, PPL Debré, OIA, norme AFNOR, collèges) quelle fracture il existe vraiment entre les organisations de notre profession.

Nous ne pouvons que le regretter vivement et …mener campagne avec force pour que cette attitude délétère échoue.
Vous pouvez nous y aider. A vous de faire votre choix. 

C’est un triste constat que je suis le premier à regretter mais c’est hélas, une réalité !

Faut-il en tirer des conséquences dramatiques et désespérées ?
Assurément non !!
 Etions-nous unis pour la loi de 2002, l’exonération de TVA, les 3520h ? Non.
 Et pourtant nous avons fait reconnaître la seule profession dans le domaine de la santé depuis plus de 40 ans.
 Il faut donc que tous ceux qui se reconnaissent dans un projet et surtout dans des ACTES (Ne faites pas preuve d’angélisme devant les discours, tenez compte des actes!!) se retrouvent et …unissent leurs énergies . C’est ça la vraie union !! 
Je vous invite à lire, sur notre Journal que vous avez du tous recevoir, les articles qui abordent ces différents éléments.
 Et je me ferai un plaisir d’échanger en toute transparence avec tous ceux qui souhaitent établir un dialogue en toute confraternité et indépendance.

Désolé d’avoir été un peu long mais le sujet est d’importance.

Bien à vous

Dominique BLANC

Président de l’UFOF
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nowar 18/10/2012 15:44

Un jour, tous ceux qui nous traitent de branleurs comprendront que c'est l'essence même de la manualité.....

seb 18/10/2012 12:53

Vous avez tout à fait raison Nowar.
Il est utile d'avoir des visions différentes, sinon, on se retrouve dans une dictature.

De même, je suis tout à fait de votre avis, sur le fait d'arrêter de stigmatiser et de pointer le négatif, des "adversaires".

Nos instances ostéopathiques, ont toutes fait de bonnes choses et des mauvaises.

Seulement nous sommes dans un système depuis des décennies, qui consiste à pointer le négatif chez l'autre.

Il serait peut-être judicieux, de se demander, s'il ne serait pas plus utile de pointer le positif ?

Nos associations, si divergentes puissent-elles être ont forcément des points communs, des attentes communes, des buts communs.
En tout cas c'est ce qu'il en ressort chez leurs adhérents respectifs.

Pourquoi ne pas faire table rase du passé, réfléchir sur de nouveaux modèles, afin de créer un véritable socle commun entre toutes ces ASP ?

Je suis peut-être naïf, mais ça ne me semble pas si compliqué que cela, si chacun accepte, pendant un temps d'oublier le passé et de faire un pas vers l'autre.

C'est tout de même un comble, nous qui travaillons sur la globalité, sur des patients, nous qui sommes à leur écoute, tout ceci est inscrit en nous !
Pourquoi n'arrivons-nous pas à le faire entre nous ?

Nowar 18/10/2012 09:03

Imaginons un instant l'idée que tous les ostéopathes (enfin unis) marchent ensemble d'un seul pas, la main dans la main, avec le même programme, les même idées. Ou serait l'idée même de
l'ostéopathie?
Il est naturel que dans une population donnée, de multiples visions se confrontent. Dans une démocratie, cela aboutit normalement à une voie médiane.
Il est des visions de l'ostéopathie différentes que ce soit sur son concept lui-même, source de conversations passionnées, ou sur son application au champ de la santé. Elles s'expriment dans des
sensibilités de vision auxquelles se mâtinent les sensibilités humanistes et politiques pour donner au bout du compte la sensation d'une cacophonie inaudible. Ceci se glisse dans des vêtements
syndicaux divers qui vont mobiliser l'énergie de nombreuses personnes dont la conviction ne peut en aucun cas être remise en cause.
Tous, quelle que soient le nom souhaitent et oeuvrent pour l'Ostéopathie. En ce sens, il existe une union implicite.
Par contre, les chemins menant à cet objectif unique sont aussi nombreux que ceux qui mènent à Rome, ce qui n'est pas un problème en soi.
L'essentiel du problème réside dans la propension, (est-elle réellement propre aux ostéopathes?) de certains à justifier de leur action en disqualifiant les actions des autres. Dans une manière de
rechercher des effets de mode (like me, please, like me)liée à une influence égotique marquée, d'autant plus que la plupart des militants font plus souvent parti de l'armée des yakafaucons, en
témoigne la difficulté de nombreuses associations pour obtenir le quorum.
Cela favorise l'expression de fortes personnalités au détriments du débat démocratique.
Le chêne est le résultat d'une maturation et d'une transformation du gland, dont les différentes actions échappent à notre connaissance. De même le résultat politique d'une action passe par un
certain nombre d'actions, de contacts, dans la discrétion des salons, qui si les vents sont favorables arriveront à une reconnaissance acceptable de l'ostéopathie et des ostéopathes de façon
spécifique, claire et honnête.
Est-il un jour ou nos édiles ne sont pas sollicités par un ostéopathe? Cependant, il convient, au bout du compte, si l'on veut arriver à quelque chose, de savoir si chacun parle de la même chose,
s'il vaut mieux monter un escalier marche par marche ou sauter directement sur le palier suivant au risque de retomber gros jean comme devant.
L'idée de l'union commence par une attitude: accepter les différences de chacun, et à la manière de Voltaire défendre l'expression plus que nier les idées ou les compétences de l'autre.
Sommes nous réellement prêts à cela? Voulons nous continuer à piailler comme dans une cours de récréation?
Certainement ceux qui souhaitent marcher au pas derrière une bannière (dont Einstein disaient qu'ils étaient plutôt médullaire) continueront à le revendiquer, et je pense que cela sera une bonne
chose s'il suivent celle de l'ostéopathie, celle qu'a levé le premier A.T.Still.
Nowar

Trickster 18/10/2012 09:59



Merci Nowar pour ce remarquable commentaire débordant de bon sens. C'est la première fois qu'un évènement, qui pouvait sembler banal au départ, déclenche autant de réactions et je m'en réjouis.


Espérons qu'il en restera pour chacun la possibilité de comprendre que si les désirs sont simples, leur réalisation est, la plupart du temps, complexe.