Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Trickster

le-fourbe.jpg

 

      Reproduit par le site de l'ostéopathie, l'article de l'UFOF à propos du comportement de Monsieur Bernard Debré met en évidence la qualité de la parole en politique. Très honnêtement ce n'est pas fait pour nous surprendre mais ça mérite effectivement d'être signalé pour illustrer le degré de confiance auquel sont invités les français en général, les ostéopathes en particulier, envers ceux qu'ils ont élus. A quand ce vote blanc comme neige qui seul permettrait enfin d'évaluer la motivation des électeurs pour se rendre dans les bureaux de vote. Mais ça n'est sans doute pas demain la veille de ce jour là.

Cela met en évidence, encore une fois, l'étrange comportement de certaines associations, SFDO, FFO et ROF pour les nommer, qui au risque de déstabiliser un peu plus l'ensemble des ostéopathes se prêtent au jeu de dupes qu'on leur propose avec comme probable seul avantage, la gloire d'avoir fréquenté les hautes sphères ou considérées comme telles.

Ci dessous le communiqué in extenso de l'UFOF ainsi que le courriel adressé par l'ASO (Aujourd'hui Santé Ostéopathie) à Monsieur le député Bernard Debré. 

Le SNOF ne manque pas de réagir par un mail adressé à Monsieur Bernard debré le jeudi 22 décembre au soir

Plus largement, le GFIO publie également un communiqué signé par AFO, CNO, SNOF et UFOF.

 

UFOF : Le scandaleux comportement du Professeur Debré

Le professeur DEBRÉ prendrait-il les ostéopathes pour des naïfs ?

UFOF : News du 22 décembre 2011

L'UFOF a rencontré la semaine dernière l'attaché parlementaire du Professeur Debré qui lui a annoncé que le Professeur Debré était tout disposé à modifier sa proposition de loi (PPL) sur l'ostéopathie.

Il souhaitait réunir toutes les associations d'ostéopathes et de patients concernées et il proposait la date du 22 décembre au prétexte que le "temps était compté" et qu'il disposait "d'une fenêtre" en février 2012 pour faire passer au Parlement cette Proposition de Loi.

Il précisa d'autre part:

- que nous pouvions tout proposer (sic !!)
- que la FFMKR n'était pas opposée à un master (sic!)
- que le Conseil de l'Ordre des Médecins était favorable (!!)
- que le Ministère était prêt à lâcher du lest (!!)
- qu'il n'était pas impossible que nous conservions l'article 75 (!!)
- que nous pouvions obtenir un doctorat (!!)

Fort étonnées par ces propositions, les associations du GFIO informées, qui ne pouvaient être présentes en cette période de vacances proposaient au professeur que leur soit transmis le nouveau texte proposé et qu'elles disposent de quelques jours pour l'examiner et l'amender. Elles proposaient également qu'une réunion soit organisée dans la première quinzaine de janvier.

Le professeur a refusé aux prétextes:

- qu'il avait rendez-vous le 22 au soir avec le Ministre de la Santé
- qu'il n'avait pas de disponibilité début janvier
- que ce "serait trop tard pour faire passer la PPL"

Et nous avons été informés, à notre très grande surprise, hier soir à 18h qu'une réunion se tenait aujourd'hui à 11 h en présence du ROF ( qui a participé à la rédaction de la première PPL) du SFDO et de la FFO !

Nous avons également appris avec stupéfaction que ces associations ont été contactées en leur affirmant que le GFIO et l'ASO (voir ci-dessous le mail de l'ASO envoyé ce matin au Professeur Debré avec une copie à tous les présidents d'associations ) seraient présentes.

Etrangement nous pouvons constater que ce matin , sont présentes à cette réunion les seules associations qui ont trouvé quelques grâces au texte proposé quand elles ne sont pas à l'origine de celui-ci.

Le Professeur se dispense de la présence de l'organisation la plus représentative de la Profession (le GFIO) et de l'association de patients ASO qui avaient émises les plus grandes critiques aux termes de la PPL et qui s'étaient opposées à son inscription à l'ordre du jour de l'Assemblée Nationale 

Est-ce cela que le Professeur appelle concertation ?

Est-ce cela qu'il appelle dialogue ?

Ne sommes-nous pas plutôt en face d'une véritable manipulation indigne d'un parlementaire ?

L'UFOF, ne se prêtera pas à une telle manœuvre et elle s'élève donc avec la plus grande force contre ce procédé et informera l'ensemble des parlementaires de ce comportement pour le moins désinvolte et critiquable.

Mail adressé par Madame Germaine Coindet, présidente d'Aujourd'hui Santé Ostéopathie (ASO) à Monsieur le Député Bernard DEBRÉ, ce matin à 9h10 (et transmis à tous les Présidents d'associations d'ostéopathes).

Avec son aimable autorisation

Monsieur le député,
J'ai appris de façon impromptue, qu'une réunion se tenait ce jour à 11H.
J'avais été contactée par votre collaborateur, pour faire partie de cette réunion en tant que représentante des patients de l'ostéopathie, et j'avais donné mon accord en demandant confirmation par mail, de la date de l'heure et du lieu de cette réunion.
Or je n'ai pas été prévenue et je trouve cela totalement déplacé, d'autant que vous annoncez ma présence à cette réunion.
J'ai donc appelé votre cabinet hier à 21H, et fait part de mon étonnement, au fil de la conversation votre collaborateur m' a demandé des accords sur 3 points afin de pouvoir donner l'aval de notre association lors de votre réunion.
Je tiens par ce mail à écarter tout malentendu, en aucun cas la présidente de l'ASO ne donne son aval sur un texte dont elle n'a pas eu connaissance lors d'une réunion où elle n'a pas été conviée.
J'attends votre appel téléphonique qui m'a été annoncé par votre collaborateur avant la réunion, afin d'éclaircir cette situation.
Bien cordialement

Germaine COINDET
Présidente ASO (Aujourd'hui Santé Ostéopathie)
tél 06 37 75 80 59
email : aso.osteopathie@sfr.fr
http://asosteopathie.com/ASO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nowar 26/12/2011 17:20

Ha ça ira, ça ira......

P.P. 25/12/2011 17:41

Impressionant,mais pourquoi ce courier de l'ASO et pas des assoçations du GFIO ?Joyeux Noel!

Trickster 25/12/2011 18:21



Merci PP, joyeux NOËL aussi.