Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Trickster

Franck Gilly nous a quitté il y a déjà vingt ans en accordant finalement la victoire à la maladie qui ne devait, en principe, lui offrir que six mois de vie. Cette confrontation dura en réalité six ans. Sans doute a-t-il su mettre en jeu tout ce potentiel de ressource, de résistance, de vie sur lequel l'ostéopathie repose. Franck avait à coup sûr une façon très personnelle d'entrer en contact avec cette force inhérente à la vie que tout le monde détient mais que relativement peu d'individus savent rencontrer. Sa personnalité a touché beaucoup d'étudiants des années quatre-vingt qui l'ont connu comme enseignant ou comme thérapeute. C'est l'un d'entre eux, François, qui m'a transmis ce texte écrit par Franck Gilly qui entraîne nécessairement à la méditation.

Une pensée tendre pour ta présence et la sonorité de ton rire Franck.

AA

Patience

 Franck GILLY - Ostéopathe DO - (26/02/1942-19/07/1990)

 

La vie n’a pas besoin de définition, pas besoin d’analyse,

Elle ne conçoit ni commencement, ni fin ;

Elle est l’immédiat véhiculé par un infini sans cruauté, ni tendresse,

L’ici et maintenant avant qu’il n’émerge à la conscience.

 

Elle est comme un espace-temps fragile

Entre le “ça” qui l’habite et le “je” qui l’observe.

 

Qui “sait” la vie, est présente aux confins de l’Univers.

 

Celui qui soigne, ou plus exactement celui qui aide, a tout à recevoir de la vie,

Tout à apprendre de ce présent éternel autour duquel s’enroulent

Par milliards des spirales d’existences.

 

“Celui qui aide doit être à la naissance de ce qui sera” a dit l’Ange.

 

Mais qui est à la naissance de ce qui sera ?

 

Mon patient est mon terrain de jeu,

La matière avec laquelle j’observe l’Univers,

La drogue qui m’aide à m’oublier moi-même,

À me perdre aux limites de la rencontre avec l’autre.

 

Il est à la naissance de nombreux instant de mon évolution,

Il aide à la fabrication de mon devenir.

 

Sa fragilité, son humilité,

Sa dépendance en font inconsciemment

Une “ puissance d’Amour ” vis-à-vis de laquelle

Ma conscience d’aimer ou d’offrir parait dérisoire.

 

Il est le thérapeute “absolu” de notre relation.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article