Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Trickster

C'est vraiment un titre idiot, non ?  Comme si on pouvait imaginer l'ostéopathie aux boulangers, aux traders (qui, à mon avis, n'en ont vraiment rien à cirer), aux conducteurs de rames de métro ou encore aux kinésithérapeutes ? Ah, là je sens que quelques uns réagissent. Parce qu'effectivement les kinésithérapeutes, enfin certains d'entre eux, dans le salmigondis juridico-politique des décrets de 2007 y ont accès.Certains médecins aussi même s'il font tout autre chose que de l'ostéopathie après tout au plus 300 heures de formation et vraisemblablement moins, mais sans oublier corsets et infiltrations. Ces dernières étant sans doute destinées à réparer les absences de réussites. Soit, c'est de la médecine manuelle, mais pourquoi la travestir du nom d'ostéopathie et surtout, pourquoi accorder le titre d'ostéopathes à des médecins qui à l'évidence ne le sont pas comme le dit clairement leur chef de file Robert Maigne.

C'est la relecture de la Proposition Debré qui m'amène à ressortir ce sujet. Dès l'exposé des motifs, le jeu est faussé car il entérine le fait que les médecins nantis de leur DIU de médecine manuelle dispose du titre d'ostéopathe. Ça ne peut pas fonctionner. Pas plus qu'il n'est acceptable que des kinésithérapeutes puissent avoir une activité mixte. C'est la porte ouverte à tous les excès signalés dans ce même exposé des motifs. Alors quitte à réécrire les décrets de 2007 si lamentablement composés sous la tutelle de ce grand stratège qu'est xavier Bertrand autant que ce soit les ostéopathes eux mêmes qui les réécrivent et les défendent le moment venu devant les organismes compétents.

Alors, pour paraphraser Jean Christophe Averty, que je salue respectueusement, je ne dirai pas touf à vos caffettes mais touf à vos ftylos en me retenant (à peine) d'utiliser sa célèbre moulinette des raisins verts à des fins fantasmatiques.

Alain Pertinan.Afficher-l-image-en-taille-reelle-copie-1.jpeg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Stéphane Berthet 29/04/2010 21:33


Donc, si je comprend bien, les exclusifs feraient leur propre "cuisine" de leur côté, tout comme les kinés et les médecins chacun du leur. C'est ce qui semble malheureusement se profiler. C'est en
tout cas ce que semble vouloir tout le monde. Au moins un point où tout le monde paraît d'accord : le corporatisme à tout prix !

On en reviendrait à la même situation qu'avant 2007 avec quelques dispositions en plus qui encadreraient les différents "praticiens" de l'ostéopathie en fonction de leur origine.

Vous qui semblez être particuièrement inquiet pour l'avenir de l'ostéopathie en France, pensez vous sincèrement que c'est la meilleure solution et qu'une réflexion commune ne menerait pas à un
meilleur résultat ?

Personnellement, je plaide pour l'ostéopathie et en aucun cas pour le corporatisme aveugle. Et je plaide aussi pour que l'ostéopathie reste ouverte à des gens d'origines différentes car c'est en
grande partie grâce à celà qu'elle s'est développée.
Still était médecin, il a inventé l'ostéopathie, Sutherland était journaliste (je crois) et il est devenu ostéopathe, etc ...
et subsidiairement, vous et moi sommes kinés et nous sommes devenus ostéopathes ...
De quel droit pourrions nous en limiter l'accès aujourd'hui ?

L'exercice exclusif ou mixte est une autre question, mais un ostéopathe "exclusif" qui ne voit que quelques patients dans le mois et qui chôme ou qui a une activité annexe le reste du temps vaut-il
vraiment mieux qu'un kiné qui voit quelques patients en ostéopathie dans le mois et qui exerce la kiné le reste du temps ?. Répondre oui à cette question relèverait d'une hypocrisie totale ! Ces
mêmes praticiens, avec des expériences de vie différentes, peuvent avoir la même passion, le même concept, la même philosophie, ...

Reste les questions de l'éthique, de la déontologie, de la concurrence déloyale, du respect des textes législatifs et réglementaires ... Et là cela regarde chacun.

Bonne soirée

Stéphane Berthet


Stéphane Berthet 29/04/2010 18:41


Mon Cher Aloïs,

pardon, mon Cher Alain,

mon Cher Confrère,

Votre billet me fait penser à un proverbe algérien sans doute méconnu ou trop souvent oublié par certains :

"n'oublies pas d'où tu viens".

Vous pourriez aussi proposer une réunion de tous les acteurs du POF pour parler de l'avenir, ce serait sans doute bien plus pertinent.

Confraternellement,

Stéphane Berthet - Ostéopathe et MKDE


Trickster 29/04/2010 20:04



C'est bien ce que je propose, que les acteurs du paysage ostéopathique au sens strict et non dévoyé du terme se mettent au travail pour rédiger un
texte qui les concerne en tant qu'ostéopathes.


Je n'oublie pas d'où je viens mais il y a longtemps que j'ai opté pour une autre nationalité et j'ai depuis bien longtemps renoncé à la double nationalité.


Quand à Aloïs, il est mort trop jeune pour être affecté par la maladie qu'il a découverte. Autant que je m'en souvienne ce sont les conséquences cardiaques et rénales d'un RAA qui ont eu raison
de lui.