Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Trickster

A-la-une.jpegBien sûr, ce n'est pas un scoop. On le sait depuis un bon moment que cette grippe A était parfumée à la magouille pharmaceutique. Mais le sujet est traité par un grand quotidien, lequel avait déjà mis en doute, en pleine pagaïe médiatique grippale, la réalité de cette soit-disant pandémie ou des risques qu'elle était censée faire courir à la population. Maintenant il ne faut pas en attendre de grands résultats. Le pouvoir c'est l'argent et on sait où est l'argent. Comment ça pessimiste ? Ah, à propos vous connaissez sans doute la définition du pessimiste pour Pierre Desproges ? Allez je vous la rappelle :
"Le pessimiste, c'est un optimiste qui a de l'expérience."
 
Le comité du SAGE*, principal groupe d'experts consultatifs de l'OMS pour la vaccination, est composé de 15 scientifiques internationaux rendant compte uniquement à Margaret Chan, directrice générale de l'OMS. Trois de ces membres sont rémunérés par des laboratoires et c'est sur la recommandation de ce comité que s'est fait le passage en phase 6 de la pandémie, dont la définition, changée récemment, indique qu'il suffit de deux région distinctes touchées par le virus, pour déclencher l'alerte et inciter les pays à vacciner. Un comité" vaccination grippe A" crée en avril 2009 lors de l'épidémie mexicaine, est chargé de recommandations auprès de la directrice de l'OMS. En plus de trois membres du SAGE, il comprend dix experts censés être indépendants. Deux d'entre eux, rémunérés par les fabricants de vaccins ont été particulièrement tranchés dans leur opinion pro vaccinal.
Mais pour ce qui concerne cette proximité douteuse, la France n'est pas en reste, il ne faut pas oublier le comité mis en place par Roselyne Bachelot. Dix sept experts, tous nommés par la ministre. Sur ces dix sept experts, seuls deux d'entre eux n'ont aucun lien d'intérêts avec les firmes; six d'entre eux ont perçu en 2009 des rémunérations des laboratoires. Bon, pas de surprise encore une fois, mais comment ne pas au moins se poser quelques questions : les politiques sont-ils stupides ou sont-ils de connivence ? Peut-on espérer qu'un jour de telles ambiguïtés puissent être évitées. Peut-on enfin, faire confiance à ceux qui nous veulent "du bien" à tout prix? Soyons sûrs qu'ils sauront encore trouver le moyen de nous vendre le "salut" lors d'une prochaine occasion.


*Strategic Advisory Group of Experts (Groupe d'expertise stratégique) 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ecole ostéopathie 04/02/2010 22:58


Et dire que ces lobbies nous manipulent jour et nuit !