Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Trickster

P1000049.jpg

Un grand ciel bleu c’est magnifique, je ne vais pas revenir là-dessus, mais un ciel nuageux est aussi plein d’avantages. Quoi de mieux pour inciter à la rêverie et en vacances quoi de mieux que de rêver un peu en laissant aller sa tête dans les nuages. Que de choses à voir dans une telle immensité en perpétuel remaniement, au gré du vent ou de l’humeur, au gré de la position de sa tête, au gré de l’orientation de ses pensées. Quand on sait ce que Charles Trenet voyait dans une noix, même ouverte, il est facile d’imaginer que le ciel n’est pas en reste.

Ces considérations me font penser au besoin que semblent éprouver de plus en plus de gens à se tourner vers la méditation. Dans le monde fêlé où nous vivons ça n’a rien d’étonnant. Les nuages prennent alors la valeur de ces pensées qui passent et repassent sans cesse sur notre écran et que nous avons parfois tant de mal à lâcher. C’est souvent tellement difficile de se contenter de laisser passer ces nuages qui dans notre mental semblent indestructibles.

Quand on regarde les nuages, les vrais, ils ne se fixent pas, sauf dans un ciel tellement chargé qu'il empêche de les individualiser, Le plus souvent, ils se déforment, perdent cette forme à laquelle nous sommes tellement attachés et dont le souci de la préservation nous « plombe le moral ». Des nuages de plomb, voilà ce que nous avons souvent en tête.

Et bien comme préparation à la rentrée, j’invite tous ceux qui se sentent concernés à transformer petit à petit leurs pensées en plumes, en duvet, sans rien faire pour les retenir.

C’est à coup sûr le meilleur remède pour la santé.

 

Alain Poz

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article