Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Trickster

indignez-Vous-2.jpg

 

Ce n’est peut-être pas la période la plus propice au choix de ce genre de thème, Noël évoque plutôt l’espérance en des jours meilleurs grâce à cette prise de conscience de ce que l’homme est vraiment s’il se donne la peine d’y regarder de plus près, de beaucoup plus près.

Pourtant la résistance n’est pas contradictoire avec l’espérance.

Résister est une des raisons d’exister de ce blog, aussi modestes soient ses moyens, il essaie de rappeler que dans le domaine qui est le nôtre, l’ostéopathie, il est possible de faire autrement, il est nécessaire de ne pas accepter ce qui peut-être changé, même et surtout lorsqu’il s’agit de lois et de décrets que nous avons qualifiés d’iniques lors de leur publication.

Quelques progrès ont été faits, beaucoup restent à faire.

Il faut pour cela que chacun de ceux qui se sentent concernés garde intacte sa capacité à l’indignation.

 

INDIGNEZ VOUS ! C’est à cela que nous invite Stéphane Hessel, ce vieil homme de 93 ans, au cours de ce qu’il nomme sa toute dernière étape.

 

« Quelle chance de pouvoir en profiter pour rappeler ce qui a servi de socle à mon engagement politique : les années de résistance et le programme élaboré il y a soixante-six par le Conseil National de la  Résistance. »

 

La collection dans laquelle a été publié ce petit fascicule, en octobre 2010, est intitulée : « Ceux qui marchent contre le vent », expression qui désigne les Indiens Omahas, peuple amérindien rattaché à la famille des Sioux.

Marcher contre le vent est à l’évidence une manière de résister. À cela s’opposent ceux qui choisissent toujours de marcher dans le sens du vent. Le choix est au fond relativement simple.  

 

« Je vous souhaite à tous, à chacun d’entre vous, d’avoir votre motif d’indignation. C’est précieux. »

 

« La pire des attitudes est l’indifférence, dire :  je n’y peux rien, je me débrouille. En vous comportant ainsi, vous perdez l’une des composantes essentielles qui fait l’humain. Une des composantes indispensables : la faculté d’indignation et l’engagement qui en est la conséquence. »

 

Voilà un thème de méditation dont chacun peut faire son profit et probablement l’ostéopathie aussi.

Joyeux Noël à toutes et à tous.

 

AA

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article