Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Trickster

200px-Jacques II de Chabannes de La Palice



Est ostéopathe, celui qui pratique l'ostéopathie.
Vous allez probablement penser que je n'ai pas fait une grande découverte, avec cette "lapalissade". Soit, mais cette définition de l'ostéopathe est celle qu'utilisent nos confrères britanniques et, à ce propos, il faudrait dire plutôt qu'il s'agit d'un truisme (in english : truism - de true - vrai).
Cette définition que nous avait révélée Simon Fielding dans les années 90, après l'avénement, en 1993, de l'enseignement de l'ostéopathie en Angleterre, m'avait fait sourire. Ce sourire était du genre condescendant : "on s'en serait douté".
Et pourtant, si l'on se penche à nouveau sur l'attribution du titre d'ostéopathe, on voit toute l'utilité de ce truisme ou de cette lapalissade si l'on préfère rester français.
Qui pratique l'ostéopathie ? L'ostéopathe. Et qui est véritablement ostéopathe ? Celui ou celle qui pratique l'ostéopathie. Il n'y a pas à en sortir.
Si cette vérité simple, était admise comme l'est la plupart du temps le sens des mots d'usage courant, la proposition de loi qui m'a un peu agacé ces derniers jours n'aurait pas lieu d'être. Et pas d'avantage les décrets de 2007 qui en sont à l'origine.
En tout cas pas en distinguant des médecins d'une part des kinésithérapeutes d'autre part et des "non-professionnels" de santé pour finir le tableau. Qui pratique l'ostéopathie dans tout ça ?

EST OSTEOPATHE 
CELUI QUI PRATIQUE L'OSTEOPATHIE.

Je vous vois venir maintenant, et certains en particulier, - mais alors, il faut quand même définir l'ostéopathie.
D'accord. Mais définissons l'ostéopathie au travers des principes fondamentaux qu'elle sous-tend.
- Le corps humain constitue une unité.
- Cette unité est particulièrement manifestée par la continuité tissulaire qui caractérise les tissus vivants.
- Cette unité ne peut être abordée qu'au regard de la globalité.
- Le corps humain dispose intrinsèquement, des moyens de réguler ce que l'on appelle la santé.
- L'ostéopathe ne fait appel qu'à ses mains, pour permettre au corps, par des techniques appropriées, de disposer de ses propres moyens de conserver la santé.

Est ostéopathe celui qui est en accord avec les principes fondamentaux de l'ostéopathie. Ne trouvez vous pas que ça devient plus simple pour faire le tri. Avons nous tout raté pour n'avoir pas pris d'assaut l'Académie française et tous les dictionnaires, afin de faire entendre d'abord, comment on reconnaît un ostéopathe ? On était si content que l'ostéopathie fasse son entrée dans le Larousse à la fin des années 90. Mais les dés étaient déjà pipés. La médecine manuelle avait déjà jeté son dévolu sur ce mot devenu à la mode. C'est vrai qu'ostéopathie est beaucoup plus tendance que médecine manuelle.
Dans ce domaine, les laboratoires en connaissent un rayon. Pour faire vendre, le contenu n'est pas l'essentiel, au moins au début; l'important c'est l'accroche, visuelle ou auditive. Le paraître, l'emballage, civilisation de l'image qui fait vendre.
C'est comme ça qu'on fabrique le nom des médicaments, pas en raison du produit mais en fonction d'une sonorité qui garantit la vente, d'un bel emballage, non pardon, d'un conditionnement fonctionnel. Et ça marche.
Ah, la santé, ça n'a décidément pas de prix.
AA 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article