Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Trickster

Ce n'est pas la première fois que cette rumeur circule, jusqu'à maintenant pas vérifiée, pas plus que n'est clairement identifiée l'origine de la dite rumeur, mais il faut peut être penser que, compte tenu du bon sens qu'elle contient, ce pourrait être justement, ce bon sens le premier "fautif".

Si, pour Victor Hugo, la rumeur est la fumée du bruit, pour Jean François Revel, elle devient le plus vieux média du monde, et en tant que média il est tentant d'enchaîner sur il n'y a pas de fumée sans feu.

Alors, la rumeur est la suivante, compte tenu de l'invraisemblable embrouillamini que constitue la distribution du titre d'ostéopathe à des gens si différents que des médecins pratiquant la médecine manuelle, des kinésithérapeutes qui le demeurent et enfin quand même, des ostéopathes qui ne souhaitent pas faire autre chose, il semblerait que l'idée de revenir sur cette distribution fantaisiste prendrait forme. Les pratiquants de médecine manuelle conserveraient leur qualification de médecine manuelle, ce qui est bien la moindre des choses, les kinésithérapeutes deviendraient plus officiellement des thérapeutes manuels et les ostéopathes, heureusement, resteraient ostéopathes. Ceci aurait pu se faire d'emblée et bien des tourments et confusions auraient sans doute ainsi pu être évités. Les deux premières catégories restant des profession de santé et la troisième entrant dans une catégorie dite de "profession de santé intermédiaire". Intermédiaire entre quoi et quoi ? Et bien, on pourrait dire intermédiaire entre le patient et sa santé, intercesseur en quelques sorte, pour rester dans le concept ostéopathique qui rappelle simplement que le corps humain dispose des moyens d'assurer sa propre santé pour peu qu'on l'aide, quand c'est nécessaire, à se libérer des entraves qui empêchent cette santé de s'exprimer pleinement. Intermédiaire de santé est donc une vision plutôt juste de l'ostéopathe.

On pourrait imaginer que les "vrais" professionnels de santé continueraient à entretenir de bonnes relations avec les caisses maladie tandis que les "intermédiaires" de santé se satisferaient de liens avec les mutuelles-santé. De là  à penser que le poids des maux pourrait entretenir le choc des rumeurs il n'y a qu'un pas que j'ai franchi sans aucune difficulté.

 

Alain Peaucible.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article